Stage de recuperation de points sur Montpellier

Sixième ville la plus embouteillée de France, Montpellier (34-Hérault) est également une métropole affichant une politique de sécurité routière renforcée. S'inscrire à un stage volontaire de sensibilisation à la sécurité routière permet aux Montpelliérains de reconstituer dès le lendemain tout ou partie du capital points de leur permis de conduire, évitant ainsi toute suspension. Stagespointspermis.fr recense pour vous les centres agréés par la Préfecture de l'Hérault, avec possibilité d'inscription en ligne à la session de votre choix.

Inscription à un stage pour récupérer des points à Montpellier


Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27300 Montpellier (34)
Ven 04 Décembre et Sam 05 Décembre 2020
Stage complet!
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27299 Montpellier (34)
Lun 07 Décembre et Mar 08 Décembre 2020
Stage complet!
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27298 Montpellier (34)
Ven 11 Décembre et Sam 12 Décembre 2020
Stage complet!
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27297 Montpellier (34)
Lun 14 Décembre et Mar 15 Décembre 2020
Il ne reste que 2 places
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27296 Montpellier (34)
Ven 18 Décembre et Sam 19 Décembre 2020
Places disponibles
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27295 Montpellier (34)
Lun 21 Décembre et Mar 22 Décembre 2020
Places disponibles
Stage à 225 € à Montpellier 225 commande.php?id=27294 Montpellier (34)
Lun 28 Décembre et Mar 29 Décembre 2020
Places disponibles


Feu rouge non respecté boulevard Gambetta, non-respect de la limitation de vitesse dans une zone 30 quartier Les Cévennes, autant d'infractions sanctionnées par une amende doublée d'un retrait de points. Tous les jours, ce sont ainsi des milliers de points qui sont soustraits du permis de conduire des Montpelliérains.

Récupération de 4 points une fois par an

Un retrait de points est toujours fâcheux, en particulier si vous êtes détenteur d'un permis probatoire ou que vous en avez déjà perdu. C'est pourquoi le législateur donne la possibilité à chaque détenteur d'un titre en cours de validité, c'est-à-dire ne faisant pas l'objet d'une suspension ou d'un retrait, de s'inscrire volontairement à un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Celui-ci se tient sur deux jours consécutifs (deux fois sept heures). Au terme de celui-ci, le conducteur voit son solde de points crédité dès le lendemain d'un maximum de 4 points.
Toutefois, quelques règles à respecter :
  • le solde de points ne doit pas être au maximum ;
  • un seul stage volontaire par an et par conducteur ;
  • le permis doit être valide.
Soulignons enfin qu'il existe une différence entre un stage de récupération de points effectué de manière volontaire et un autre imposé par le tribunal de Montpellier. Dans ce dernier cas, celui-ci ne permet pas de reconstituer son capital.

Quel centre choisir dans le 34 ?

Pour qu'un stage de sensibilisation à la sécurité routière puisse vous permettre d'être crédité d'un maximum de 4 points, il faut que l'organisme le dispensant dispose d'un agrément en cours de validité. Celui-ci est délivré par les services préfectoraux de Montpellier.
La réservation de votre session via notre portail vous garantit que le centre est effectivement agréé et que, par conséquent, vous reconstituerez votre capital points, sous réserve de remplir toutes les conditions pré-requises.

Stage de récupération pas cher à Montpellier, est-ce possible ?

Le prix d'un stage sur Montpellier est une question récurrente, en particulier quand il est imposé par le tribunal dans le cadre d'une peine complémentaire par exemple. N'espérez pas que cette obligation vous exonère de régler son coût. Un stage de récupération de points gratuit sur Montpellier, cela n'existe pas. Que vous l'effectuiez de manière volontaire ou suite à une décision de justice, le tarif est d'ailleurs identique. Ceux qui sont pratiqués sur Montpellier sont dans la moyenne nationale qui est comprise entre 180 et 220 euros.

Montpellier : renforcement des contrôles routiers

Comme d'autres métropoles françaises telles que Rennes ou Marseille, Montpellier a choisi de favoriser les modes de transport doux intra-muros et de renforcer sa politique de sécurité routière en dehors. Il faut dire que la circulation des Clapassièrs est souvent très compliquée notamment sur l'A709 qui sert de périphérique, rue Anatole-France, avenue Pierre Mendès-France ou encore au rond point de la Lyre pour ne citer que ces quelques points noirs de la métropole.

C'est ainsi que ces dernières années, comme partout sur le territoire français, de nombreux dispositifs mobiles ou fixes ont été déployés sur Montpellier et tout le département de l'Hérault (34-Occitanie).
Parmi ceux-ci :
  • des radars tronçons, notamment sur l'A9 entre Saint-Jean-de-Védas et Baillargues ;
  • des radars fixes sur le périphérique et dans la ville, notamment avenue de la Liberté, avenuie de la Récambale (D65) ou encore sur l'avenue du Professeur Louis Ravas au carrefour avec la rue Paul Rimbaud ;
  • des contrôles routiers d'envergure plus fréquents, par exemple dans le quartier de La Mosson, le quartier Hôpitaux-Facultés, sur l'A 709 ou encore sur l'avenue Pierre Mendès-France, aux abords de la place Gaston Baissette. De tels contrôles ciblent plus particulièrement les excès de vitesse, le respect du port de la ceinture ou encore l’utilisation du téléphone au volant.